13 octobre 2015
L’homme irrationnel, le crime comme anti-depresseur

icdcndex

“La leçon est bien meilleure que la lecture de n’importe quel livre”. Jouer à la roulette russe, commettre le crime parfait car altruiste pour se sentir vivant, tel est le pari de ce professeur de philosophie joué par Joaquim Phoenix dans le dernier film de Woody Allen. On pense bien sûr à Match Point, avec une différence de taille que nous ne vous révélerons pas. Emma Stone surjoue un peu l’étudiante amoureuse mais quel délice que de retrouver Sartre, Agatha Christie, Bach et un boeuf jazzy pour ce nouvel opus du réalisateur new-yorkais préféré des Français. Certes, à peine vu déjà oublié- Magic on moonlight était autrement pus brillant- L’homme irrationnel demeure une joyeuse fugue sur la résurrection d’un dépressif grâce à son implication pour lutter contre la “banalité du mal” chère à Hannah Arendt. A savourer sans trop d’attentes…

AW

Articles similaires