2 novembre 2015
Lex prix littéraires, la folle semaine

yannick-haenel-le-18-novembre-2009-recevant-le-prix-interallie-pour-son-livre-jan-karski-3_4003879

Ça bruisse ce matin dans les maisons d’édition, la tension monte: pas moins de quinze prix à se partager cette semaine entre l’incontournable troïka “GalliGraSeuil” et les autres ; ce lundi le prix Décembre a été attribué à Flammarion et sa poulinière ô combien bankable, Christine Angot (Houellebecq étant l’étalon) pour Un amour impossible à la Maison de l’Amérique latine-le Lutetia étant en travaux. Parmi les journalistes présents, certains disaient n’avoir pas dépassé la trentième page, d’autres que c’était son meilleur- on vous donnera notre avis samedi prochain dans une seconde newsletter special livres, celle d’aujourd’hui étant le chapitre I…

Demain, on traverse la Seine pour le Goncourt et le Renaudot chez Drouant-en espérant que notre chère Delphine de Vigan, encore jamais récompensée à part par le prix Fnac remporte avec D’après une histoire vraie le prix Renaudot (même si elle n’en a pas besoin pour vendre), puis place au Prix Medicis mercredi 4 novembre dans ce superbe lieu où Cocteau préside encore, La  Méditerranée- et le Fémina qui rattrape les déçus en fermant le bal jeudi. Dans tous les cas, beaucoup d’écrémage depuis les premières sélections et au fur et à mesure des lauréats, avec l’idée que l’on essaye de ne pas donner deux prix aux mêmes; nombre de postulants et peu d’élus qui auront la chance de voir augmenter leurs ventes dans un marché en crise, de moins en moins de lecteurs étant prêts à mettre 20 euros dans un livre. Fi des pronostics, on vous parle ici de ce qu’on a lu-ce qui n’est pas toujours le cas des autres journalistes lesquels reçoivent des cartons entiers dès l’ été pour une rentrée littéraire qui a atteint une fois encore des sommets: 600 romans, avec ce millésime 2015, honneur aux femmes. Agnès Desarthe, Delphine de Vigan, Felicity Herzog, Carole Martinez, Christine Angot, Claire Castillon, Emilie Frêche, Colombe Schneck, Judith Perrignon et bien d’autres. Pour les hommes, il est beaucoup question de père avec Sorj Chalandon et Yann Keffelec  ou d’exotisme avec Alain Mabamckou, Hédi Kaddour, Yasmina Khadra, Boualem Sansal, Mathias Enard ou encore Atiq Rahimi. Grand retour de Joël Dicker après son 1,6 millions d’exemplaires vendus de La vérité sur l’affaire Harry Québert ou celui de Frédéric Beidbeger pour ses Conversations d’un enfant du siècle. Sachant qu’on ne prête qu’aux riches, nul doute que tous ces écrivains devraient faire partie du palmarès avec bandeau rouge à la clé. Il y a aussi les petits miracles, des livres sortis de nulle part comme le poignant Camille, mon envolée de Sophie Daull publié chez Philippe Rey ou Des mots jamais dits de Violaine Bérot chez Buchet Chastel. A lire donc dans cette newsletter et la prochaine et surtout en allant les acheter chez votre libraire…

LM

Articles similaires