3 avril 2014
Les Partisans, résister jusqu’au bout

01l96zem4qua

27 mai 1943, Les chefs de la Résistance, les partis politiques et les syndicats sont réunis rue du Four à Paris dans le plus grand secret-et danger, autour de Rex, alias Jean Moulin (qui sera exécuté quelques mois plus tard) à la demande du Général de Gaulle. Ne vous attendez cependant pas à entendre les échanges enflammés qu’il dut y avoir entre ces hommes en charge de s’entendre pour libérer leur pays dans Les Partisans, donné actuellement au Théâtre du Lucernaire. Car, c’est d’un tout autre échange qu’il s’agit sur la scène, sous la bénédiction de Leonard Cohen et de son émouvante chanson Les partisans. Ils sont trois, deux hommes, une femme-formidables Jean Hugues Courtassol, Matthieu Hornuss et Lucie Jousse- anonymes chargés de porter les messages et constituant cette armée que l’on nomma “de l’ombre”. Dans cette pièce de Régis Vachlos,  ce sont eux les héros, eux qui ont la parole, et qui n’ont, à l’instar des dirigeants qu’ils secondent, rien pour s’entendre: la petite ouvrière juive qui veut obtenir le vote des femmes, dont les ongles ont été arrachés lors d’une mauvaise rencontre avec les nazis, le catholique maurrassien, et par conséquent antisémite et le communiste prêt à la révolution.

Si le début de la pièce peut paraître anecdotique, entre revendications et échanges plus ou moins universels, la pièce gagne en force dès lors que l’ombre de la mort se mettra à roder, avec l’horreur de la torture et l’issue tragique qui fut bien souvent celle de ces hommes et ces femmes qui, dans l’insouciance de leur 20 ans, dirent non. Non à l’ennemi, non à l’indifférence, aux yeux que l’on baisse devant l’injustice et les persécutions. Grâce à eux, nous sommes aujourd’hui libres; c’est un bel hommage et une belle occasion que de s’en souvenir ici grâce à la magie du théâtre.

LM

Les Partisans, au Théâtre du Lucernaire jusqu’au 15 juin à 21 heures 30

 

Articles similaires