12 mai 2013
Les ideaux ne sont plus ce qu’ils étaient

Après Lions et Agneaux, Robert Redford est de retour devant et derrière la caméra. “Certains crimes ne peuvent rester impunis” est le sous titre de ce thriller idéologique où Redford campe un avocat veuf, père d’une adolescente et qui est rejoint par son passé d’activiste contre la guerre du Vietnam. Bref, un chic type tout comme cette mère de famille jouée par Susan Sarandon qui est arrêtée comme une criminelle alors qu’elle prend tranquillement de l’essence. Leur tort? Etre impliqués dans la mort d’un gardien dans une attaque de banque lorsque leur mouvement dans les années 60 s’est disons “radicalisé”. Tiré d’un roman de Neil Gordon sur ce groupuscule qui a vraiment existé, le Wheater Underground, Redford réalise ici un film fort sur l’engagement et ce qu’il peut en rester des années après. Il a souhaité également raconter l’histoire d’un Jean Valjean d’aujourd’hui, dont le passé ressurgit, à cause d’un jeune journaliste-Shia Laboeuf, ce qui est évidemment l’occasion de poser également la question de la recherche de la vérité et de ses conséquences. Et de retrouver avec plaisir la grande Julie Christie dans un rôle d'”amazone” qui devra faire ses choix au nom de cette intégrité qu’elle a toujours défendue sans compromis. A l’arrivée, un film fort et intelligent comme Monsieur Redford sait si bien les faire. Bravo.

LM

Articles similaires