12 février 2013
Les camélias de Mademoiselle

Quel dommage messieurs… Quand vous lirez cet article il sera trop tard pour offrir à votre élue en cette Saint Valentin la merveille de bague Camélia sur le thème Coromandel que viennent de créer les ateliers joaillerie de Mademoiselle Chanel. A un peu plus de 100 000 euros, il faut dire que le budget est conséquent, même si « quand on aime, on ne compte pas », slogan inventé sans doute par l’ancêtre des marchands… Le camélia, seule fleur à affronter l’hiver n’est-elle pas le cadeau idéal pour cette fête qui, à l’origine, correspond à la date à laquelle l’on s’est aperçu que les oiseaux mâles commençaient à tourner à nouveau autour des femelles, leur offrant à l’occasion une brindille invitant à construire un nid ensemble…Voilà en tout cas qui fut la fleur favorite de la grande Mademoiselle qui ne les aimait que fraîches -sinon « le salon ressemble à un cimetière » disait-elle, sans parfum- elle avait ainsi horreur des lys-  et blanches qui chacun sait était avec le noir sa « non-couleur » favorite . En tissu, collé sur votre  sac lorsque vous sortez de la rue Cambon ne serait-ce qu’après avoir acheté un rouge à lèvres ou, en cacholong (remplacé par de l’agathe blanche depuis) dès 1993, date où la marque s’est lancée dans la joaillerie  en s’inspirant de ce symbole. Car, depuis que Gabrielle Chanel a lancé sa collection de chapeaux en 1909, les bijoux ont été surtout chez elle des « faux », sautoirs de perles ou broches, bracelets en pierres semi-précieuses.  Et puis la maison Chanel s’est souvenue du goût de la dame pour les diamants comme lorsqu’elle avait organisé cette sublime exposition avec Paul Iribe dans son hôtel particulier du Faubourg Saint Honoré en 1932. La bague Comète, ou Ellipse, miracles de légèreté, montées sur platine furent bientôt rejointes par des pièces de plus en plus conséquentes jusqu’à ce collier sautoir Camélia exquis (dans la lignée de celui porté par Keira Knightley dans Anna Karénine ) tout en diamants qui vous attend place Vendôme pour 2,5 millions d’euros… A moins que vous n’optiez pour la bague profil Camélia en or blanc avec un brillant au prix plus raisonnable de 750 euros. A ce prix là vous aurez accès à cette magnifique boutique aux tapis profonds où paravent de Coromandel et le portrait de Mademoiselle par Van Dongen veillent à perpétuer le souvenir de la grande et inégalable Mademoiselle….

Par April Wheeler

La bague « originelle » en Onyx ou Cacholong

Une rivière qui remonte à sa source( c’est à dire descendant vers le bas-ventre)  comme aurait dit Dorothy Parker

 

Articles similaires



99,4 % des prévenus au Japon seraient condamnés selon Carlos Ghosn dont la conférence de presse a été diffusée en multivision. Voilà qui fait trembler.
oui