2 juin 2015
Leonor de Recondo/ Entre femmes

684096636549963fd9f8c3594563053

Si le film Carol présenté au dernier festival de Cannes aborde l’homosexualité féminine, forcément réprouvée dans les années 50 aux Etats-Unis, c’est dans le France de Sarah Bernhardt où les femmes portent encore le corset et se déplacent en calèche  que Léonor de Recondo raconte la passion qui va saisir Victoire, jeune épousée de notaire, officiant dans une petite ville du Cher, et Céleste, sa bonne, accessoirement engrossée par le maître de maison. Dans une très belle écriture, l’auteur décrit la découverte de leur corps pour ces deux femmes aux destins si différents ainsi que l’éveil de leurs sens à travers la venue au monde de cet enfant qu’aucune d’entre elles n’a été préparée à accueillir. Le poids des convenances, la relation maître-serviteur, tout cela va voler en éclat jusqu’au châtiment divin, provoqué par un curé bien peu tolérant. Par ailleurs violoniste baroque, Léonor de Recondo donne un tempo précis et inspiré à cette histoire qui a obtenu le prix RTL-Lire et, telle les meilleures partitions, continue à résonner chez le lecteur bien après la dernière page…

LM

Amours, de Léonor de Recondo publié chez Sabine Wespieser,

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs