18 février 2016
Beira-Mar, le Brésil côté hiver

beira mar

A des miles du tourbillon balnéaire du Brésil de carte postale, Beira-Mar (Bord de mer) plonge le spectateur dans un sud baigné de gris et de froid hivernaux, capté dans des tonalités pâles plutôt réussies. Martin, qui doit représenter son père pour une question de succession, part rendre visite à cette famille qu’il connaît peu, en compagnie de Tomaz. Les deux amis vont se rapprocher et se découvrir leur attirance réciproque. Dans ce film adulescent intimiste sur les frontières troubles entre amitié et sentiment amoureux, Marcio Reolon et Filipe Matzembacher restituent, avec une maladresse parfois touchante, un instantané des hésitations de cette période de la vie – ici, la dilution des mots dans le silence, là, les faire-valoir festifs, où chacun essaie de se cacher derrière des rôles. La spontanéité des acteurs, lié peut-être au casting non conventionnel – Mauricio Jose Barcellos , Tomaz, a été recruté par Facebook – compense la relative redondance des jeux de caméras. Ce premier long-métrage en demi-teintes présenté à la Berlinale 2015, se révèle, en fin de compte, comme un long court-métrage.

GC

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs