3 avril 2012
La Sainte Anne trinitaire retrouvée

L’église catholique aime les trios; on connait tous le Père, le fils et le Saint esprit. Mais avec « La restauration du siècle », documentaire diffusé sur Arte, vous découvrirez la Sainte Anne dite  trinitaire de Léonard de Vinci, c’est à dire  représentant  Sainte Anne, mère de la vierge, Marie et son fils, Jésus. A l’occasion de la restauration de ce tableau peint à la même période que la Joconde, vers 1500, et utilisant la technique chère au Maitre et son atelier, le « sfumato », qui crée ce brouillard si distinct autour des visages, c’est toute la création artistique, avec ses hésitations et sa génèse que l’on découvre,, berf le « making of » comme l’on dirait aujourd’hui. Ainsi Vinci n’a t’il cessé de le reprendre, faisant par ailleurs deux autres oeuvres-essais connus comme le « carton de Londres », actuellement présenté à côté du tableau dumment restauré au Louvre (voir article) et un autre, disparu à Budapest pendant la seconde guerre mondiale. Les rayons ont ainsi permi d’apprendre que ce sont les peintres de son atelier qui après sa mort, finirent le tableau. Placé des mois durant sous leur  spectre analysant centimètres par centimètres, le tableau, placé en « soins intensifs » a ainsi livré ses secrets tout autant qu’il a retrouvé sa superbe. En près de cinq siècles, des taches « de gras  » étaient en effet apparues, « comme si on avait mangé salement » et quantité de « repeints » avaient été appliqués pour masquer les accidents. Alors seize experts vont être sollicités, chacun avec un avis différent comme le montre bien la caméra présente pendant les discussions où « sur le fil du rasoir », on cherche à savoir quelle épaisseur de vernis l’on va ôter, et ce que l’on va trouver en dessous. « Je ne comprends pas qu’on pense qu’il y a quelquechose de moche derrière » avance une restauratrice, coton tige à la main. « On est dans un problème psychologique »ajoute un autre. Au final, après des mois de travail, les lapis lazuli de la robe de la Vierge retrouveront leur éclat, débarassés  de ce vernis jauni par l’air et opacifié à certains endroits. De quoi voir le tableau comme François 1er qui en fut le premier acquereur, certes sans pouvoir comme lui, en jouir en solitaire…

 

LM

Diffusé dimanche 8 avril à 15h45 sur Arte et projeté dans une salle dans l’exposition «  »La Sainte Anne, l’ultime chef d’oeuvre de Léonard de Vinci »  au Louvre, jusqu’au 25 juin 2012..Existe également en coffret DVD

 

Articles similaires



99,4 % des prévenus au Japon seraient condamnés selon Carlos Ghosn dont la conférence de presse a été diffusée en multivision. Voilà qui fait trembler.
oui