5 décembre 2013
La Russie à domicile

Le jeudi, c’est série sur Arte. Contemporaines comme Top of the Lake, La gifle ou Borgen mais aussi historiques comme Ulysse ou à partir de ce jeudi, Dostoïevski. La série commence par un peloton d’exécution, donc la fin pour le célèbre écrivain russe. Enfin, le croit-on prêt à aller sur Wikipédia vu qu’on ne se souvenait pas qu’il soit mort dans ces conditions…“L’homme est une créature vivace qui s’habitue à tout”; au bagne pendant quatre années, l’écrivain côtoiera le peuple russe, expérimentera la dureté et nourrira son oeuvre. La reconstitution historique est tout à fait honorable pour ce premier épisode qui s’attache à la relation naissante avec Maria Dmitrievna Issaïeva qui deviendra sa femme. La mise en scène un peu plate, des décors un peu cheap- la rue de Saint Petersbourg et celle de Paris sont les mêmes, à la seule différence de Notre Dame- voilà qui ne devrait toutefois pas vous empêcher de découvrir dans cette série russe la vie d’un des plus grands écrivains du XIXème siècle.

Dostoeivski, le jeudi à 20 heures 50 sur Arte jusqu’au jeudi 19 décembre

Articles similaires