15 juillet 2012
La Mirande/ Le trésor caché d’Avignon

C’est par quasiment un passage secret que l’on accède à l’Hôtel de la Mirande, à flanc du Palais des Papes. Voilà qui le protège de toutes les nuisances qui pourraient empêcher de jouir de ce lieu comme il se doit, ravissant hôtel particulier imaginé par Pierre Mignard au XVII ème siècle et entièrement rénové dans un esprit  XVIII ème par ses propriétaires allemands qui ont réussi l’exploit de conserver l’âme de cette époque tout en offrant le luxe moderne qu’il convient à une clientèle souvent étrangère. Passé la porte, c’est un enchantement, tel un décor de théâtre avec un soin et un respect inouï apporté aux détails  et une harmonie qui devient rarissime dans ces hôtels cinq étoiles où les investisseurs commettent toujours “la” faute. Mais ici, la poésie du lieu ne subit aucune fausse note à l’image de cet adagio de Haydn qui vous accueille sur leur site. Tissu Braquenié, salle de bain à l’ancienne, argenterie patinée, l’hôtel offre également un restaurant gastronomique qui prend ses aises dans un ravissant jardin à l’écart du bourdon festivalier. Alors si vous n’avez pas les moyens de vous offrir une chambre-elles débutent à 450 euros- venez prendre le thé, un verre ou un cours de pâtisserie ici, vous serez sans doute pour quelques instants dans ce qu’Avignon peut vous offrir de plus raffiné et fidèle à cette ville dont l’architecture est quelque peu dévoyée par le festival en ce mois de juillet…

LM

Hôtel de la Mirande à Avignon

Articles similaires