10 juillet 2016
La haute couture annonce l’hiver

defile-chanel-automne-hiver-2016-2017-haute-couture-2

Juillet offre à celui qui ne s’est pas encore échappé de la capitale à la recherche de soleil de la beauté à l’état pur, que cela soit avec la haute joaillerie ou le travail des petites mains des ateliers de couture. Rajoutez des jeunes sylphides sublimes qui défilent sur les catwalks dans des lieux des plus inspirés et vous êtes assurés de ne voir que du beau comme dans la suite Coco Chanel au Ritz qui vient de réouvrir place Vendôme. Célébration du blé dans tous ses états-en herbe, cher à Colette et Mademoiselle Chanel née en août, mois des moissons, avec une sublime collection le présentant dans tous ses états- vert avec le péridot-pierre fine associée aux diamants blancs lesquels, sont éternels comme chacun sait, ou jaunes dans de virtuoses créations comme ce collier tout en courbe de 3,8 millions d’euros, qui a nécessité neuf mois de travail-malheureusement déjà vendu.

Chignons hauts et maquillage nude

Au Grand Palais, Chanel a défilé au milieu des ateliers, rendant hommages à ses ouvrières devant 550 invités où l’on reconnaissait les acteurs Will Smith et Jessica Chastaing pour découvrir vestes bouclées longues à manches courtes, pantalons à mi- mollet, des jupes à taille haute associées à des cuissardes et des épaules larges présentées sur des mannequins arborant le chignon haut.

Avec Emmanuelle Seigner-lèvres rose shocking et Carine Roitfeld, bronzage Miami- en grande conversation, pas mal d’hommes habillés en femmes, le défilé Alexandre Vauthier a attiré moulte fashionistas pas forcement à leur avantage sous un éclairage blanc malgré leurs formes travaillées tout au long de l’année pour arborer des leggings montrant leurs efforts…C’est donc au Palais de Tokyo que le créateur français a montré tout le modernisme dont il est capable avec des modèles jeunes et sexy, agrémentées de zip et d’étoffes parfaitement coupées sur des mannequins au maquillage nude arborant cuissardes en vinyle, décolletés vertigineux pour les robes du soir en paillettes et résilles associées à des talons aiguilles qui ont fait chuter une malheureuse d’entre elles.

Petites tsarines chez Franck Sorbier

Le soleil était bien là en ce mercredi matin pour la très belle collection de Franck Sorbier rendant hommage à la Russie des tsars et associant de ravissantes petites filles portant robes aux imprimés caractéristiques de la maison, toques en fourrures et broderies byzantines. Au total une dizaine de modèles présentés sur la terrasse de l’Hôtel raphael devant Robert Hossein, la professeur de chat de la Satr Ac, Armande, très fière de son sac assortie à l’invitation pour le défilé. Chapeautés de Panama distribués par la maison, c’est au milieu de fleurs que les modèles uniques brodés et taillés au cordeau ont été présentés sous un soleil détonnant avec cet hiver que l’on nous vend déjà. En attendant, on profite des maillots de bain et des soldes pour traverser cet été enfin arrivé…

Par April Wheeler

 

IMG_0489

 

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs