31 octobre 2013
La course aux prix

Est-ce la fermeture de l’hôtel Crillon où le prix Femina était traditionnellement remis avant tous les autres? Les femmes se feront en tout cas voler la vedette cette année avec le 4 novembre, les jurés du Goncourt -la star des prix avec une moyenne de 400 000 exemplaires assurés- qui ouvrent le bal des prix littéraires chez Drouant; dans la foulée, au rez-de- chaussée, on remettra le Renaudot. Le lendemain, direction rive gauche avec le prix Décembre remis au Lutétia suivi le 6 du Fémina. Le temps d’éditer les bandeaux et le 12 on reprend avec le Médicis, le 14 l’Interallié et enfin le Goncourt des lycéens. Côté librairies, les piles attendent déjà, avec le buzz qui fonctionne déjà à plein parmi les favoris comme Pierre Lemaitre et son Au revoir, là haut ou Tristan Garcia avec Faber, qui échappent tous deux aux couvertures illustrées dans lesquelles se lancent de plus en plus d’éditeurs. Ainsi, même Gallimard et la NRF n’hésitent plus à l’instar de Grasset de transformer ses livres à l’américaine comme le dernier Philippe Labro  tandis que certains romans arborent en leurs pages QR codes- Flore Vasseur En bande organisée, comptes-rendus médicaux,  Palladium de Boris Razon  ou encore toutes sortes de photos et autres bizarreries dans Tout cela n’a rien à voir avec moi de Delphine Bertholon. Côté nouveaux auteurs, ils sont 89 premiers romans à avoir tenté leur chance dont L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas, qui, à défaut d’une sélection sur une liste bénéficie d’un solide bouche à oreille ou le premier primé de la saison avec le prix Fnac-pour Chambre 2 de Julie Bonnie. Ce qui est certain, c’est qu’ on a cette année fait bien peu cas des arbres avec plusieurs livres qui auraient mérité de bonnes coupes ou carrément pu se limiter à leur premier chapitre. Beaucoup nous sont tombés des mains ce qui, à près de 20 euros est des plus regrettable, avec le sentiment par ailleurs très désagréable de passer forcément à côté d’un livre qui vous aurait transporté dans cet ailleurs que nous recherchons tous pour échapper à un quotidien plus ou moins réjouissant. Alors, loin des listes officielles, mais avec quelques passages obligés, voilà quelques pistes (lire la newsletter)….

Par Laetitia Monsacré

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs