29 février 2012
Jonathan Machler

C’est à 20 ans que ce jeune passionné de photojournalisme a découvert l’Inde. Féru d’histoire et de politique, c’est un choc pour lui de constater la réalité de la population tibétaine en exil, réfugiée à Dharamsala, en Inde du Nord. Il poursuit ses études de droit à Toulouse, puis un master d’action internationale humanitaire à Paris. Deux ans après son premier voyage, un stage pour l’ONG Tibetan Women’s Association lui permet de repartir cinq mois à Dharamsala, vivre avec les tibétains en entretenant une relation privilégiée avec les femmes, couvrir les manifestations sur place et se perfectionner, adoptant ce qu’il appelle la « photographie sociale » notamment grâce à Carey Russel, assistant réalisateur sur les films de Terrence Malick.

Ses photographies sont à retrouver dans une  exposition à Paris samedi 3 mars à la Maison des associations du IVème arrondissement

Pour plus d’information, Cris du Tibet

 

Articles similaires



(0) Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>