12 juin 2016
Jim abroad…

panem-et-circenses-2

Le mois de juin est intense; avec les beaux jours -enfin normalement-voilà l’occasion de multiples « getaways » avec la possibilité pour le journaliste parisien des s’offrir des lieux aussi agréables que Deauville, Chantilly ou Hazebrouck vers lequel le TGV se dirige pour cette newsletter retardée pour cause de sortie en mer. C’est en effet sous un soleil de rêve que s’est déroulé hier le prologue de la Solitaire du Figaro qui, comme l’édition d’il y a deux ans est sponsorisée par l’élégant et non moins charmant Eric Bompard-les cachemires- et part de la station balnéaire jusqu’ici plus fameuse pour les chevaux que les voiliers. Car si Deauville, d’après les bretons ce n’est pas la mer, c’est pourtant dans l’ADN  de la ville d’organiser des régates entre le bassin Morny et la ville anglaise de Cowes.Une tradition ressuscitée par son maire Philippe Augier qui avait mis les petits plats dans les grands pour accueillir people parainnant les trente-neuf voiliers  de 30 pieds s’élançant dans cette étape avant d’attaquer les 3 000 km pour arriver à la Rochelle; Eric Orsenna, voileux bien connu mais également les deux frères Poivre d’Arvor, Olivier et Patrick et la délicieuse Julie Gayet avaient ainsi répondu présent. Cette dernière,  aussi belle de l’extérieur que de l’intérieur confirmait ainsi que l’accessibilité était décidemment une vertu du couple présidentiel et que pour être aussi bien accompagné, François Hollande devait avoir quelque chose qui va bien même si en ce moment, tout semble aller mal en France.

Poubelles ramassées, euro lancé

De retour à Paris, les poubelles ont toutefois disparu et les drapeaux s’affichent fiers en ce début d’euro 2016. Assurement, l’illustration du “pain et des jeux” pour calmer la population qui a pu avoir une belle illustration du niveau avec le spectacle sponsorisé par Tf1 au pied de la Tour Eiffel et de celui en ouverture vendredi soir. Rien que du cheap et du moche comme ces pauvres danseuses se trémoussant sur une moquette plastifiée recouvrant le Stade de France ou du pathétique, entre Florent Pagny que l’on semble avoir choisi pour faire peur aux terroristes ou encore David Guetta qui a fait le show avec une clé USB comme tout instrument.

Enfin, on a gagné,  c’est le principal, n’est ce pas? Pour le reste, entre FIP qui affiche un « No foot just music » en salle de régie, Alice au pays 2.0 au Théatre du Châtelet et les superbes films La nouvelle vie de Paul Shneider et A war , cette newsletter vous dira tout le bien de ce qu’on en a pensé. Alors bonne lecture.

Par Laetitia Monsacré

Articles similaires