8 avril 2013

Le nombre de chômeurs augmente, le prix du pain aussi -1 euro 40 chez mon boulanger dont la baguette blanche est si immonde qu’on ne risque pas de la choisir- et le montant des capitaux mis au frais par notre ministre anti-fraude fiscale aussi. Le salaud… Le mot a jailli de ma bouche lorsque de 600 000, on est passé à 15 millions d’euros. Comment il s’est gavé pour avoir, même chirurgien redonnant des cheveux à PPDA, de telles sommes à envoyer à l’autre bout de la planète! De menteur, il devient un immonde capitaliste, ministre de gauche qui a imposé des hausses d’impôts à tout le monde. Patrick Bruel s’est plaint lors de son il/elle réalisé dans les locaux de Winamax-quel nom plein de poésie…, la boîte qu’il a créée pour littéralement “gagner un max” avec le poker- à rajouter à ses gains de 4ème acteur le mieux payé cette année- que vraiment ces 75 %, c’était l’horreur. “Où est la motivation” m’a-t’il dit pour nous autres? C’est vrai ça, la motivation, parlons-en. Mon délicieux kiosquier, Dédé pour les intimes, qui se lève tous les matins à 5 heures 15-depuis le changement d’heure, il est un peu triste car il fait à nouveau nuit et puis vraiment froid malgré ce printemps qui est théoriquement là- n’est plus très motivé non plus. A travailler six jours sur sept, 50 heures par semaine, il finit à 19 heures 30, il doit malheureusement toucher à son bas de laine pour arriver à finir son mois. Les 75 % ne le concerneront jamais mais lui aussi trouve que les impôts lui prennent beaucoup. Ah, cette crise…TF1 et son patron Nonce Paolini, vont aussi devoir se serrer un peu la ceinture avec les 54 millions d’euros de recettes publicitaires en moins dus à la mort tragique du candidat de Koh Lanta, au même âge-25 ans- que ce journaliste anglais mort de froid pour avoir voulu vivre pendant une semaine comme un SDF. Quand on pense qu’avec ce programme en immersion où on affamait dix candidats sur une île déserte, la chaîne réalisait ses meilleures audiences sur la ménagère de moins de 50 ans, quelle déveine! Une sur deux regardait l’émission en digérant des lasagnes à la viande de cheval ou en buvant un petit Coca qui contient un verre de sucre, de la coca histoire de la rendre bien accro et de l’eau volée aux Mexicains comme l’a formidablement montré Olivia Mokiejewski, “l’emmerdeuse” de France 2 dans un Infrarouge revigorant d’intelligence. De la vraie télé réalité loin de celle que “la femme qui dans un couple s’occupe du ménage” selon le Larousse, consomme à haute dose pour se vider le cerveau en attendant de le faire avec son porte-monnaie. Enfin avec ce qu’il en reste….

par Laetitia Monsacré

Articles similaires