8 février 2016
Jardins sur toile

tumblr_m5gi52NPK51r6ted9

La Royal Academy of Arts a choisi de mettre toutes les chances de son côté en attendant que Delacroix ne débarque la semaine prochaine sans rancune à Trafalgar Square, sur les cimaises de la National Gallery. Painting the Modern Garden: quiconque connait le goût des Anglais pour les jardins peut aisément imaginer la vision orgasmique que constitue pour eux une toile de Monet, Caillebotte ou Vuillard représentant quelques géraniums ou autres nymphéas. Résultat, la foule se presse pour découvrir une pléthore de toiles venues des musées du monde entier ou pour certaines, sorties pour l’occasion de collections particulières; Liberman, Sargent, Sorolla, Rusinol, Hiroshige, Munch, Nolde, Bonnard, Klee, c’est toutes les nationalités, tous les styles et toutes les époques qui se retrouvent dans cette exposition dont la scénographie se résume à une petite serre avec trois pots de fleurs- on est loin de l’inventivité de Robert Carsen- mais qui fait découvrir des peintres méconnus comme Henri le Sidener; ses toiles de jardins éthérés où la vie transparait à travers une fenêtre éclairée, créent une émotion rare qui toucha entre autre Marcel Proust; jardins emplis de feux de Rusignol ou du catalan Myr y Trinxet “le poète qui parle avec les couleurs”, plus que Matisse, Van Gogh, Kandinski,  Klimt et quelques Monet de facture très moyenne, l’accrochage fait découvrir des peintres méconnus qui, en leur jardin, furent des maitres.

Articles similaires