4 mars 2014
Hôtel de Ville/ Brassai, l’oeil vivant
brassai-le_premier_bateau_1929-30
Plus que quelques jours pour aller découvrir la très belle exposition gratuite à l’Hôtel de Ville sur le photographe Brassaï. Celui qu’Henry Miller appelait “l’oeil vivant” est encore visible “pour l’amour de Paris” jusqu’au 8 mars 2014 avec une multitude de clichés mais également des sculptures bouleversantes dans une scénographie très réussie de cubes abritant par thème les photos que ce natif hongrois ne cessa de réaliser dans cette ville qu’il fit sienne dans les années 30. Jardins publics, mobilier urbain, les Halles, danseuses des Folies bergères, fêtes foraines, atelier de Picasso, aristocrates à Longchamp ou prostitués et mauvais garçons, l’homme ne connut pas de limites lorsqu’il arpenta Paris, essentiellement la nuit. Il réalisa même un film de 20 minutes à découvrir ici, filmant au Jardin des Plantes avec un montage virtuose singes, éléphants ou girafes semblant tomber en extase. Il sera également le premier à s’intéresser au “street art” avec ses photos de graffiti, traces de salpêtre ou autres murs décrépits de la capitale -merveilleuse galerie d’art primitif  avec cette idée que l’art était alors  le bien de tous. Une autre époque…
AW
Brassai, à l’Hotel de Ville de Paris jusqu’au 8 mars 2014

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs