23 mai 2012
Guest star: le soleil!

Il est apparu sans qu’aucun appareil photo ne se mette à crépiter. D’ un seul coup, la mer est redevenue bleue et les terrasses ont refait leur apparition dans ce festival où à part les films, tout est prévu pour être en plein air. Imaginez, depuis trois jours, tous étaient contraints d ‘aller…au cinéma! Alors, pour fêter ça, du champagne,  comme sous la tente de la Quinzaine des réalisateurs qui pour l’ heure du déjeuner devient un temple parmi tant d’autres pour les RP- relations publiques, avec un sponsor par table, dont deux sont au nom du PS…Les agapes ont donc commencées pour la majorité présidentielle, avec un premier constat, même happy few, il faut quand même ici faire la queue pour remplir soi-même son assiette au buffet. C’ est également le cas plus tard dans la journée où, à l écart de la Croisette, une magnifique villa servant de médiatheque et ayant appartenu aux Rothschild devient tous les soirs le lieu où Les Inrocks donnent des concerts au milieu du parc aux palmiers centenaires, avec d’accueillants “sun deck” si vous en trouvez un-les squatteurs y prenant racine jusqu’à fermeture…Et Dieu sait s’ils sont nombreux ici d’où la présence environ partout dans Cannes de gorilles vu qu’une fois entré, c’ est open bar et jolies filles à volonté…

De la vodka et…de la vodka

La vodka Grey Goose a ainsi planté sa tente sur la Croisette avec pour ce mardi, une soirée Mont Blanc où l’ on sert le meilleur cocktail de cette première journée, une flute avec un mélange teinté à l’encre de seiche, fleur de sureau et donc vodka, aussi fine que du cognac sauf que servie très fraiche. Aux platines Alison Paradis, la “soeur de” et en vedette américaine,  Jéremy Irons, pour un mini photo-call et défendre le documentaire Trashed que quasi personne ici n’ a vu mais cela n’ est pas grave. Stoïque il répond aux questions des télévisions sur fond de sono effrayante assurant sans ciller la promotion de ce film sur l’environnement “qu’ il a très envie de défendre”. Alors, Cannes terrible ou terrific? “Je fais en sorte que ma vie soit chaque jour plutôt terrific que terrible” rajoutant qu’ il n’est là que trois jours avec un sourire complice tout en me serrant avec douceur le bras. Minuit,  direction le Palm Beach avec la soirée importée d’Ibiza, “Fuck me, I am famous” du célèbre couple Guetta. L’ endroit se mérite, situé à l’ autre bout de la Croisette, mais à l arrivée, quel show! De la cuisse, des lumières et des décibels,  qui plus-est gratuitement, et oui cela arrive ici! Résultat, une file d’ attente immense de jeunes et de filles blondes décolorées juchées sur des stilettos tandis qu’ en carré VIP, les mêmes, en plus jolies, accompagnent des hommes beaux comme Crésus! À 5000 euros la table, il faut dire qu’ il faut avoir du répondant ce qui ne doit pas être un souci pour mon voisin, en python du blouson aux mocassins avec deux gardes du corps l’entourant. Un “sex on the rocks” plus tard, vodka-une fois encore mais cette fois Belvedere- tout ici est sponsorisé- voilà David et Cathy qui arrivent, grand sourire, avec une foule qui en oublie de danser, se jetant sur leurs portables pour le photographier. La salle devient un théâtre avec du suspens, le noir qui se fait, la musique qui s’arrête puis, ça repart d’un coup, tandis qu’en terrasse, des films en maillots échancrés distribuent des sucettes en forme de coeur ou chevauchent d’immenses balançoires. Trois heures, Cannes vibre encore, ma tête aussi. Rideau pour cette première journée-avec beaucoup de cinéma mais sans avoir vu un film.

Par Jim

De la villa des Inrocks pour le coucher du soleil…

…à son lever avec le couple Guetta

Articles similaires