11 février 2014
Françoise, la magnifique

francoise-giroud-10_1228923

A tous ceux qui n’ont plus de télévision, écoeurés de voir toujours les mêmes visages ou des programmes tirant vers le bas pour satisfaire les annonceurs, Pluzz est assurément le meilleur moyen de se réconcilier avec le petit écran. Surtout lorsque ce n’est qu’à 23 heures 10 que France 3 a la bonne idée de diffuser vendredi dernier le très beau documentaire de Dominique Gros, Françoise Giroud, Autoportrait. Une occasion de choix pour retrouver cette femme qui reste un modèle absolu de journalisme, avec ses expressions d’une rare fulgurance: “Inutile d’avoir du talent à la cinquième ligne, si le lecteur vous a lâché à la quatrième…”. A cette plume tranchante, au style sec et limpide, la réalisatrice a laissé toute la place en offrant à Françoise Giroud elle-même le commentaire du fil de sa vie grâce au manuscrit qu’Alix de Saint André a retrouvé par le plus grand hasard, Histoire d’une femme libre, publié chez Gallimard l’an dernier. Son enfance pauvre, sa liberté gagnée dès l’adolescence, son parcours de femme amoureuse, les épreuves de la guerre, les trahisons, les deuils de son fils, de sa soeur ou de son dernier compagnon, on retrouve à chaque fois la même élégance et le même sens de la formule comme “le pouvoir ajoute à la séduction chez les hommes et en retranche pour les femmes”.

On réalise également ce que le journalisme a pu avoir de glorieux à cette époque de censure, en offrant à François Mauriac ou Simon Nora de quoi s’exprimer chaque semaine dans un magazine l’Express, alors dirigée par une femme qui affirmait faire ce métier non pour ce qu’attend le lecteur “qui sait ce qu’il veut d’ailleurs?”, mais lui montrer que“l’on peut penser autre chose que lui sans être exécrable”. Apprendre la tolérance, à raison de 12 à 20 heures de travail par jour, puis partir lorsque l’on commence à avoir l’impression de devenir “une ménagère”. Voilà qui serait à méditer aujourd’hui chez de nombreux éditorialistes et autres directeurs de rédaction…

LM

Françoise Giroud, Autoportrait, à retrouver sur Pluzz jusqu’à vendredi 14 février

 

Articles similaires