3 avril 2015
France TV, l’éducation à son top

tablettes-pour-enfant1

“L’élève n’est pas qu’un vase qu’on remplit mais un feu qu’on allume.” Sans nul doute, Montaigne aurait été heureux à voir ce que la télévision publique, trop souvent raillée, peut cependant avoir de noblesse. En pleine campagne de réélection à son siège de président- avec ses premiers coups bas comme lorsque l’AFP quitte son devoir de réserve en qualifiant France Télévisions de “paquebot en perte de vitesse” – quelle saillie originale!, Rémy Pfimlin présentait ce jeudi 2 avril la nouvelle plateforme dédiée à l’éducation. Najat Vallaud Belkacem, Jean-Luc Martinez, directeur du Musée du Louvre, et plusieurs classes d’enfants avaient ainsi pris place dans l’auditorium du musée pour présenter de la maternelle au collège, ce qu’internet et des programmes éducatifs peuvent offrir de meilleur. Un exposé? Tapez l’intitulé dans le moteur de recherche et c’est tous les programmes de France TV sur la question qui sont proposés; extraits de Ça c’est pas sorcier, une future émission décryptant les médias sur France 4, Un jour une question dont les enfants sont les rédac-chefs, des robots ludiques qui tournent autour de la Venus de Milo, Dis moi Dimitri pour découvrir la nature, Kiwi pour se familiariser à l’anglais, des web series, des serious game (cad des jeux vidéos intelligents),  l’éventail est large pour faire réviser les programmes, développer l’esprit critique et la citoyenneté, en rappelant au passage ce qu’est la laïcité.

Le Louvre comme partenaire

L’histoire est également abordée comme avec ce superbe dessin animé Les Grandes grandes vacances, une version “enfants” du Village français, à savourer sur France 3 dès les vacances de Pâques chaque matin à 10 heures. Enfin la culture  devrait être à l’honneur grâce à une collaboration entre le Louvre et sa “Petite galerie”, espace prochainement créé pour les enfants. Le budget annoncé est de 60 millions d’euros dans une entreprise en pleine restructuration interne qui semble bien mieux menée ici, malgré cet esprit de résistance propre au service public, que par Matthieu Gallet chez Radio France…La voila en tous les cas prompte, avec cette plateforme numérique, à préparer les actifs de demain, même si seuls 200 jeunes rejoignent chaque année ce groupe qui compte aujourd’hui 10 000 employés permanents. Peut mieux faire comme on dit à l’école…

LM

Cliquez et voyez http://education.francetv.fr/

Articles similaires