27 août 2014
France Télévisions, c’est complet…

le-president-de-france-televisions-remy-pflimlin-lors-d-une-conference-de-presse-le-27-aout-2013-a-paris-pour-presenter-les-programmes-des-chaines-du-groupe_4523070

France télévision est à l’image de son parking souterrain: saturé, avec des places où il faut se glisser quasiment avec un chausse-pied à moins de descendre jusqu’au 3ème sous-sol…Avec un budget amputé de 300 millions d’euros-soit 10 % des ressources et des charges estimées en 2015 à 2,8 milliards d’euros, Rémy Pfimlin avait beau jeu d’afficher son optimisme quant à cette nouvelle saison présentée ce mardi 26 août devant la presse. Celle-ci, qui marque sa dernière année de présidence- rempilera-t’il?, il a bien sûr éludé la question-marque sa volonté renouvelée de faire de France Télévision un “bien public”. Ainsi beaucoup de documentaires sur l’ensemble des chaines avec, sur France 3 des prime-time historiques chaque lundi soir, de la culture avec une montée en puissance sur l’ensemble des chaînes et la pérennisation des rendez-vous sur France 5, le tout pour un “rendement optimal”. Devant l’assemblée habituelle de journalistes TV-rien de très sexy à l’exception de la nouvelle recrue de La Nouvelle Edition sur Canal Plus, Ophélie Meunier- le Monsieur Finance et le DRH du groupe ont ainsi montré schémas à l’appui les efforts du groupe pour “dégraisser”.  Que ce soit en personnel-le groupe compte plus de 10 000 “temps plein” invités à des départs volontaires (l’économie serait de 30 millions d’euros), la fusion des rédactions de France 2/France 3 (avec des grèves en perspective…), ou les audits systématiques sur 80 % des programmes réguliers, le groupe se prépare à lutter contre le privé, notamment pour les droits pour le sport, avec de moins en moins d’argent. Autant dire que les nouvelles têtes à l’antenne sont du coup inexistantes, avec cette idée “on prend les mêmes et on recommence” et que le cumul des casquettes s’impose au risque de sérieusement lasser.

On change les décors, pas les présentateurs

Point de Sophie Aram donc cette année mais des valeurs sûres avec Alessandra Sublet qui hérite d’un talk show hebdomadaire sur France 2 en “altitude” le mercredi soir, Un soir à la Tour Eiffel, Carole Gaessler qui remplace à la présentation de Des racines et des ailes Patrick de Carolis ou encore Stéphane Bern qui continue, la bouche en coeur, son top ten: après le village et le jardin préféré des français- ce sera cette fois, le monument puis l’artisan…Rien qu’à lui seul, il cumule ainsi quatre émissions sur France 2. On ne prête qu’aux riches…Un jeu de chaises musicales que le groupe accompagne toutefois de changements de décors-plus faciles à opérer que les présentateurs- comme celui du JT que les spectateurs pourront découvrir dans sa nouvelle version lundi 1er septembre avec, par ailleurs, la généralisation du “fast checking”. L’innovation est attendue également avec le département des nouvelles écritures, en lien direct avec les réseaux sociaux; du “participatif” pas toujours lisible pour la génération des quarantenaires encore fidèle à son écran TV. Mais comme il semble que celui-ci est voué à la disparition…Le numérique s’impose ainsi en force entre vidéos à la demande et replay avec 1,2 milliards de vidéos vues en un an , soit une multiplication par trois depuis 2011. Personnellement, je n’ai encore jamais réussi à voir un sujet du JT  en direct ou en replay sans que cela mouline de façon désolante, mais là n’est pas le sujet, n ‘est-ce pas?…

LM

Articles similaires