12 janvier 2014
Exotique et enchanteresse Lakmé

bois-bd

Pierre Loti au livret, Léo Delibes à la musique, et Sabine Devieilhe en Lakmé, soprano de 27 ans qui nous avait ébloui dans la Reine de la nuit (qu’elle reprend dans une mise en scène de Robert Carsen en avril prochain à l’Opéra Bastille) à la remise des dernières Victoires de la musique classique à Bordeaux en février dernier (voir article), l’Opéra Comique offre en ce début d’année une magnifique version de ce “best-of”, joué ce soir-là pour la 1604 ème fois…“Je vous souhaite les plus belles émotions”. Jérôme Deschamps, directeur de la salle Favart et à l’origine de l’Académie qui forme désormais nombre de jeunes artistes lyriques, ne croyait pas si bien dire lorsque, telle la voix d’un ange, le public entendit Sabine Devieilhe chanter en coulisse, sans pouvoir encore voir sur la scène sa frêle silhouette vêtue d’un sarouel orange. Des vocalises aériennes, puis le célèbre Duo des fleurs, remarquable de finesse et de couleurs, sa voix donna des frissons à la salle aux sons de cette idylle exotique entre un officier anglais séduit par une jeune idole indienne et “le charme enchanteur de (sa) pudeur naissante”. Au deuxième acte, ce fut alors un tonnerre d’applaudissements et de bravo à l’issue du fameux Air des clochettes, entonné à capella dans un silence immense et rarissime et exécuté avec une agilité divine. Servie par un très beau décor de lianes pour figurer la forêt où elle se réfugie avec son bien aimé-Frédéric Antoun, au jeu un peu gauche- cette version de Lakmé restera sans doute dans les annales au point espérons-le d’offrir sur Youtube une autre version que celle de Natalie Dessay à laquelle on ne cesse de comparer Sabine Devieilhe. Elle a montré à l’opéra Comique qu’elle avait malgré son jeune âge et sa modestie, tout le talent pour n’être comparé qu’à… elle-même.

LM

Lakmé, opéra de Léo Delibes à l‘Opéra Comique jusqu’au 20 janvier, une version pour les enfants sera donné par l’Académie le 15 et 17 janvier à 14 heures 30

Articles similaires