29 décembre 2014

 

dog-chien-en-billet-de-banque-art-et-argent-5

Cette année 2015, Jim le Pariser attaque ses quatre ans.

Vous êtes nombreux à nous lire chaque semaine et à apprécier notre contenu et notre contenant- cette mise en page qui, à base d’images, finit pourtant trop souvent dans les spams, le beau l’emportant résolument sur la raison chez Jim le Pariser…
Tout comme la mairie écolo de Grenoble, nous pensons que la publicité est une pollution visuelle. Tout comme au Bouthan, il nous semble que le bonheur intérieur brut est plus grand lorsqu’on fait sans. Un français sur deux affirme d’ailleurs souhaiter la fin de la publicité en ligne.
Ainsi, nous avons refusé au fil des années que des pop-up (fenêtre parasite pire qu’une mouche du coche) ou des pre-roll (pub vidéo) intempestifs ne fleurissent sur notre site ou que des bannières utilisant les fameux cookies, aux couleurs bien moins agréables que les gâteaux de Mrs Field ne viennent salir notre graphisme.

Nous pensons en effet au Pariser que la beauté doit être comme l’air ambiant : accessible à tous car vitale.

Voilà pourquoi, afin de ne pas céder comme LeMonde .fr  à la mise en ligne d’un long article sur Laure Manaudou en sh(cho)oppeuse à Disneyland ou écrire trois fois le mot sexe qui augmente de 40 % le nombre de clics, nous avons pris la décision de rendre payante notre newsletter à partir du 9 janvier 2015.

Le prix? A vous de le fixer.

Rendre le lecteur responsable, voilà une belle idée :  pas de charité, ni mécénat ou de sponsoring. Juste la possibilité pour vous de nous accompagner tout au long de cette nouvelle année. Et nous offrir cette reconnaissance qui passe aussi par le porte monnaie, le monde étant ce qu’il est…
Par avance, merci à tous

Laetitia Monsacré

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs