4 février 2019
Dickens au XXIème siècle

Voilà un article publié en décembre 2012, dont  malheureusement,  l’actualité résonne plus que jamais après la publication du rapport de la Fondation l’Abbé Pierre qui recense cette année 4 millions de SDF en France

2012 s’achève, année marquée par le 200ème anniversaire de la mort d’un des plus illustres écrivains anglais, Charles Dickens. A l’image de Victor Hugo, il décrivit la misère extrême dans laquelle vivaient tant d’hommes et femmes. Relire Hard Times- Les temps difficiles et les résonances se font évidentes, avec cette fois non plus “l’utilitarisme”, cette idée que tous travaillent à plus de richesses mais que désormais plus rien ne garantisse des temps meilleurs pour tous ces travailleurs pauvres qui ont un travail mais n’en vivent pas. La Grèce où l’appauvrissement des classes moyennes est l’exemple extrême en pleine Europe économique,  Ken Loach dans cette Angleterre qui n’a pas voulu y entrer et voit toute une partie de sa population avoir une espérance de vie de huit ans en dessous de celle d’un indien ou encore cette France où désormais  huit millions de pauvres vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Mère courage

70 % sont des femmes et dans les trois quarts des cas, des mères seules, à l’image de celles suivies dans Les nouvelles mères courage, un formidable documentaire diffusé vendredi 21 sur France 3,  juste avant l’orgie des fêtes qui s’étale dans les journaux télévisés; de quoi découvrir le quotidien de ce que l’on appelle les familles monoparentales où l’on achète un poivron sur le marché pour trois et où le saucisson du mois, est la rondelle qu’on vous a offerte à un stand. Jamais de viande, pas de cantine-trop cher, un vélo ou un scooter qui remplace la voiture, avec 900 euros par mois et plus de la moitié en loyer après avoir connu la tente, pas facile d’élever deux enfants-surtout lorsque l’on a quand même un travail. Alors, on apprend à ne rien perdre, faire un repas avec un euro grâce à des associations tandis que l’ouverture de chaque facture est un moment où les mains tremblent. En plein hiver, de plus en plus de familles doivent apprendre à se passer désormais de l’électricité même si des Robins des bois de l’EDF tentent de lutter contre le drame que provoque une coupure. Pour une autre mère, ex-étudiante avec un bébé, c’est le retard du versement d’une allocation qui peut devenir un drame tandis que l’absence de place en crèche lui interdit toute possibilité de travail. L’Etat providence fait ce qu’il peut, et la nouvelle majorité aussi qui, rappelons-le, est de gauche.

Des réquisitions aux exilés fiscaux

Cécile Duflot réquisitionne mais cela n’aboutira pas avant la fin de l’hiver, trop tard pour tous ceux qui de plus en plus nombreux dorment dans la rue comme sous les arcades du Marché Saint Germain en plein 6ème arrondissement. A quelques mètres de la soupe populaire qui y est servie tous les midis, la tente de 100 m2 du traiteur/pâtissier Mulot s’est installée pour les commandes de Noël. A quelques mètres, sur la place St Germain, Louis Vuitton vend sacs, montres et divers accessoires (certains fabriqués en Roumanie) pour assurer au groupe LVMH un bénéfice record de 3 milliards d’euros pour 2011 ce qui en fait la marque la plus rentable au monde. Chanel n’est pas en reste avec des sacs qui sortent d’usine à 45 euros et sont revendus en boutique 2 000 euros…Quant à Hermès, où le sac Kelly en crocodile atteint 48 000 euros- quasiment quatre ans de SMIC- c’est pour une augmentation de 60 euros par mois que ses ouvrières se sont mises en grève dans les Ardennes…

Alors, lorsque Depardieu/Obelix- propriétaire d’un hôtel particulier de 50 millions d’euros, se plaint d’avoir versé 145 millions d’euros d’impôts, sur l’ensemble de ses cachets depuis le début de sa carrière-des films rentabilisés par le nombre des tickets vendus à des spectateurs français- (au passage, incarnant là parfaitement “Si tu n’aimes pas la France,tu la quittes” de son mentor Nicolas Sarkozy), on se dit que, ce qui a changé depuis Dickens, c’est que les pauvres sont désormais au courant de chacune des inégalités dont ils sont l’objet. Et que sans cette révolution industrielle du XIXème siècle, il se pourrait bien qu’elle finisse au XXIème, dans un monde où la crise de 2008 a fait 64 millions de pauvres, par être une révolution tout court…D’ici là bonne année 2013 en espérant que vous êtes du bon côté.

Par Laetitia Monsacré

Photo en une de Jéremy Jean voir site

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs