24 juin 2013
Deux morts et passe

Il faudrait qu’un éléphant du PS meure toutes les semaines! C’est vrai, regardez avec Mauroy comment ils se sont tous recueillis, la voix chevrotante, sur cette gauche vintage si proche du peuple.. Bien différente de cette gauche caviar qui truste le pouvoir ou les médias -ils sont généralement en couple- nouveaux ou anciens venus comme Marisol Touraine et Laurent Fabius. Le gouvernement d’aujourd’hui a dans tous les cas bénéficié d’une quasi paix des braves avec une opposition qui a même été de son compliment. Alors les hommages ont fleuri partout tandis qu’Hollande en visite officielle au Japon rendait, lui, hommage au peuple “chinois” ce qui a bien fait rire certains. Il le fallait bien avec une autre mort, plus que choquante; non pas celle d’un nonagénaire qui a pu faire croire  aux Français que Mitterrand était un homme de gauche, mais celle d’un jeune étudiant de 18 ans, brillant élève de Sciences Po qui avait la vie devant lui. Et a oublié que sa carrure face à des skinheads ne lui permettait pas de leur dire ce qu’il pensait. Battu à mort en pleine journée et dans un beau quartier, il n’a trouvé personne pour les séparer ni éviter le drame. Une manifestation plus tard, les fleurs sur le lieu du drame à peine fanées, beaucoup ont déjà oublié Clément Méric. La météo maussade a fait rentrer tout le monde chez soi et le FN recueille avec Marine Le Pen 40 % d’opinions favorables. Deux tombes plus tard, il n’y a ce mois de juin, plus rien à voir…

Par Jim

Articles similaires