30 avril 2016
Culture de luxe

892194134

En 1994, dans les camps de réfugiés rwandais, les ONG rivalisaient en envoyant des docteurs. Bien plus glamour que d’y dépêcher des techniciens pour construire des latrines, meilleur remède pourtant pour lutter contre le choléra.

Mécènes, ONG, même logique. En France, alors que la crise des intermittents du spectacle reprend à quelques semaines des festivals d’été, François Pinault, 79 ans,  qui aurait pu s’atteler à sponsoriser le spectacle vivant, vient d’annoncer l’ouverture de son musée d’art contemporain, dans la Bourse du Commerce- bien nommée-histoire de reprendre la concurrence avec son rival Bernard Arnault et sa Fondation Vuitton, vaisseau imposant ouvert en 2014 au Bois de Boulogne.

Echaudé lors du projet qu’il avait imaginé sur l’Ile Seguin, le milliardaire breton s’était replié à Venise et opère donc, avec cette annonce, un retour en beauté sur la capitale pour l’automne 2018; 13 000 m2, dont 4 000 m2 de surface d’exposition prévus, pour accueillir Jeff Koons, Damien Hirst et ses autres poulains avec leur cote qui continuera, de fait, de monter, ce qui lui garantira un bon retour sur investissement. Mais tout cela est pour le bien public…

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs