30 janvier 2014

VT6

Eh ben dis donc! On n’aurait jamais imaginé la France se pipoliser de la sorte. Entre une première dame à l’hôpital – on espère qu’il n’y avait pas de connexion Internet – les rumeurs que le Mobilier National aurait perdu quelques pièces au passage, et Catherine Nay sur Europe 1 qui raconte avoir deviné dans les articles de sa consoeur, une certaine amertume depuis des mois, voilà donc l’épilogue.  Valérie T. dont on commençait à peine à savoir orthographier le nom, est donc partie en Inde, se changer les idées au contact de la misère, la vraie. De son palais de Bombay, l’hôtel de luxe Taj Mahal, qui précise l’avoir invitée, et où elle est arrivée dans une limousine Jaguar,  elle aura eu le loisir de regarder de son balcon, les enfants indiens dormir à même le sol des trottoirs de la grande avenue qui longe la mer. “Ils sont beaucoup plus à plaindre que moi” s’est fendue l’ex première dame qui risque d’avoir un retour un peu difficile à Paris, même si le tsunami est passé. Reste que se retrouver dans le moche 15ème arrondissement, seule dans un F3 après l’Elysée et les voyages top luxe organisés…

Le charme des artistes

En attendant, elle s’assure des bonnes grâces de son employeur Paris Match, en lui livrant une interview exclusive, où elle dit être comme “tombée d’un gratte ciel”. Alors, pendant que certains discourent encore de savoir si livrer aux Français la vie sentimentale du Président de la sorte est chose normale – ah, cet adjectif! – on découvre comment cette vie privée est dans les faits, publique. Côté Julie Gayet, après l’épisode garçonnière de mafieux puis les accusations de népotisme à la Villa Médicis, on apprend qu’elle a dû renoncer aux défilés Haute Couture et qu’elle s’est repliée dans son appartement du très bobo 11ème arrondissement. Et que son ex-mari, promu “avocat “de la blonde-voleuse de mec, la trouve “très calme”. On imagine en tous les cas les réflexions à l’école des copains de ses enfants et on attend la suite… Après un mannequin qui chante, une actrice à l’Elysée? Allez dire après que la France n’aime pas les artistes!

Par Jim

Articles similaires