27 avril 2017
La Salle Favart en apesanteur

Deux ans de travaux, il n’en fallait pas moins pour que la salle Favart se fasse une beauté et se mette aux normes de confort et de sécurité actuelle. A l’image de l’hôtel Morgans à New York qui avait demandé à la célèbre designer Andrée Putman de le rénover sans que rien ne se voit, on a le sentiment que tout a toujours été ainsi, magnifique. François Hollande a eu la primeur de la visite ce mercredi l’Opéra comique avant que Jordi Savall n’y fasse entendre Alcione de Marin Marais en soirée, devant une salle fébrile et comble où l’on comptait le Premier Ministre, Bernard Cazeneuve, la Ministre de la culture Audray Azoulay ainsi que Lionel Jospin, un balcon décidément peu représentatif du nouveau visage politique de la France….Représentée pour la dernière fois en 1771, cette tragédie lyrique en cinq actes a donné à entendre un Concert des nations au mieux de sa forme accompagnant un incandescente Lea Desandre, aussi belle à regarder qu’à écouter. Aux décors, la metteur en scène Lise Moatti a préféré montrer les murs bruts de l’Opéra comique dans toute sa profondeur avec des danseurs en apesanteur grâce à des filins allant et venant dans l’espace. “Aimons nous sans alarme, que nos feux sont charmants, que nos liens sont doux”, l’histoire d’amour d’Alcione et de Céix a offert l’occasion d’une bien belle soirée.

LM

Alcione de Marin Marais à l’Opéra Comique jusqu’au 7 mai 2017

Articles similaires