9 mars 2016
Brooklyn, un coeur expatrié

e4a39c4b-5d50-4a63-9ccb-b037673e6e23-620x372

“Tu auras le mal du pays à vouloir en mourir”. Eilis, jouée par la vibrante Saoirse Ronan, sait de quoi elle parle lorsqu’elle s’adresse à cette jeune Irlandaise sur le paquebot qui la ramène à New York. Elle a déjà fait le voyage, quitté comme tant d’autres dans les années 50 son Irlande natale pour une vie meilleure à New York. Découvert la solitude loin de sa mère et de sa soeur restées au pays, elle, cette jeune fille pas vraiment jolie, mais tellement “accommodante”, acceptant sans ciller son sort,  jusqu’à la chance qui sera la sienne de rencontrer un jeune immigré italien. Voilà qui aurait pu donner une fade bluette mais c’est Nick Hornby déjà plébiscité dans Une éducation qui signe le scénario de ce nouveau récit d’initiation adapté d’un roman de Colm Tóibín. A travers des personnages tous parfaitement écrits se dessinent les étapes de l’intégration entre solidarité et âpreté de la vie quotidienne imposée à ces déracinés qui ont bâti l’Amérique.

Le résultat est d’une rare sensibilité grâce à la réalisation de John Crowley qui accompagne avec intensité et pudeur son héroïne tout au long de ses découvertes, ses hésitations jusqu’à son choix final, avec l’idée que vivre c’est toujours renoncer à quelque chose.

LM

Articles similaires