4 juillet 2013
Avignon, côté Off

1258. Ceci n’est pas le nombre de places de parkings  dans la ville fortifiée mais celui des compagnies qui, cette année, vont tout au long de juillet investir la ville d’Avignon, transformant la cité des Papes une fois encore en « plus grand théâtre du monde » dès le 8 juillet 2013. Imaginez alors, que lorsque le rideau tombera le dernier soir, soit le 31 juillet 2013, il se sera levé 30 000 fois en 24 jours devant plus d’un million de spectateurs! « Ce qui se joue ici, c’est la diversité culturelle » annonçait François Hollande, fraîchement élu, lors de la précédente édition. C’est en effet bien de cela qu’il s’agit. Car le Off n’est pas seulement du théâtre (746 spectacles), mais aussi du spectacle musical (184 spectacles), du café théâtre (132 spectacles), de la danse (58 spectacles), des concerts (40 spectacles), des marionnettes, des clowns, du cirque, de la poésie, du mime… C’est aussi une fenêtre ouverte sur le monde avec 294 représentations en langue étrangère et 110 compagnies venant de tous les continents.

Cour des Miracles

Si le Off est un marché de professionnels où sont en moyenne présentées chaque année 500 pièces inédites dont 20 % seront vendus aux théâtres, c’est avant tout un bouillonnement et une vibration unique qui attirent un public de mordus dont la caractéristique principale est plutôt d’être âgé et féminin. D’où l’ambition pour cette nouvelle édition, d’attirer les jeunes grâce aux médias numériques : applications web mobiles gratuites dont la possibilité de géolocaliser les salles de spectacle, présence sur les réseaux sociaux et une webTV qui déclinera dès le mois de juin les multiples vies du festival : bandes annonces de spectacles, débats publics, émissions de plateau quotidiennes, chroniques, billets d’humeur… Tout sera ainsi fait pour  guider le spectateur dans ce qui ressemble souvent à une Cour des Miracles avec la traditionnelle parade d’ouverture qui verra plusieurs milliers d’artistes défiler dans les rues d’Avignon emmenés par la compagnie Trans Express. Cette édition verra aussi un hommage à Aimé Césaire le 17 juillet pour le 100ème anniversaire de sa naissance puis l’opération « le off se met sur son 31 » qui clôturera la dernière semaine du festival avec notamment la parade de Générik Vapeur le 26 juillet et un bal de clôture le 30 juillet. Au total, 1,2 millions d’euros de budget sans aucune subvention de l’Etat, ce qui est loin d’être le cas du “in” et de ses 37 représentations…

Par Erick Monjour

Infos pratiques :

Site internet : www.avignonleoff.com

Facebook et Tweeter : Village du OFF

Youtube et Flickr : Avignon le OFF

Articles similaires