28 novembre 2014
Asterix, à reserver aux enfants

Astérix-Le-domaine-des-Dieux

La société de consommation-“le poison” arrive en Armorique. Voilà le pitch d’Asterix et le domaine des dieux, avec des gaulois qui n’y résisteront pas, entre le poisson qui augmente et les boucliers non pas made in China mais pas loin qui se mettent à séduire les consommateurs romains, achevant de transformer les irréductibles gaulois en marchand du temple. Quant aux esclaves, ils préféreront un deux pièces cuisine que l’affranchissement. Les enfants rient peu même si tout cela se regarde; les parents eux risquent de trouver que cela tourne vite en rond même si le film est promis à un succès certain en cette période de fête. Alexandre Astier (Kamelott) aux dialogues, Florence Foresti, Alain Chabat, Lorent Deutsh au doublage, Louis Cichy passé par Pixar (la reéférence) à l’animation, le résultat est suffisamment honnête pour que Télérama ait aimé. Jim, lui, s’est ennuyé. Alors à vous de voir. Ou pas.

LM

Articles similaires