25 février 2013
Ah le cul des vaches…

” Tu ne le verras plus Nicolas!” . Séquence ” authenticité ” entre des enfants et le président de la République au Salon de l’agriculture qui fête ses 50 ans cette année et dont François Hollande a assuré la promotion en “super VRP” en y passant plus de dix heures. Record battu en durée, où s’ il n’ eut pas droit à des ” on t’aime François” comme au Mali, le président  tente d’augmenter sa côte de popularité chez des agriculteurs qui, bien que ne représentant plus que 3 % de la population active, représentent encore le “cœur” de la France. Alors, comme l’ an dernier où la Porte de Versailles avait vu l ‘ensemble des candidats se succéder dans les allées, avec un repérage au préalable fait par leurs équipes de communication afin d’éviter le lâcher d’oeufs comme pour Jospin, alors premier ministre. Rien n’est en effet laissé au hasard dans cet exercice auquel Mitterrand ne s’est prêté qu’une unique fois -en 1981 alors candidat. Quatorze ans de mandat et plus un passage, contrairement à Chirac qui adora l’exercice, entre la tête de veau et le ballon de rouge, posant questions et goûtant à l’envi les spécialités, ce qui consiste l’essentiel de la prestation! Quant à Sarkozy avec “son casse-toi pauvre con”, il a irrémédiablement démontré combien aucune impunité ne coexiste avec cet exercice ultramédiatisé dont la pauvre Dominique Voynet a pu voir la férocité en étant conspuée comme en 1999 par des agriculteurs armés de fourches. Ayrault ce lundi, les autres suivront sans doute , avec leur essaim de caméras et micros. Des vaches et des abeilles comme dirait le film…

LM

Articles similaires