8 décembre 2016
A vos nez!

arton3196

Dans le genre classique des cadeaux de Noël, les parfums. Pour chercher un supplément d’originalité, on trouve toutefois chez les vrais parfumeurs des créations qui tant dans le jus que le flacon offrent un objet qui n’a plus rien à voir avec le sent-bon de certaines grandes marques. A base de bergamote, the fumé, mousse et myrrhe, le nez de la maison Guerlain, Thierry Wasser, vient de créer dans la collection l’Art et la matière un envoutant Néroli Outrenoir, hommage au peintre Soulage, vendu dans un flacon rectangulaire avec une poire vintage aux couleurs Guerlain, un petit air d’autrefois et la signature des grands parfumeurs. Point de poire chez Annick Goutal mais un pompom duveteux prune rappelant les houppettes qui orne sa Tenue de Soirée, présenté dans un flacon reprenant le dégradé du ciel au crépuscule. Autre grand Parfumeur, Molinard qui a su imposer en 1921 le premier parfum oriental de l’histoire de la parfumerie française, Habanita. Au départ, une essence de cigarette dont les femmes s’entichèrent et qui existe aujourd’hui en trois versions- eau de Cologne, de parfum et esprit ; ambre, vanille, patchouli, vétiver, les accords plaisent autant aux femmes qu’aux hommes dans un flacon art déco créé par Lalique qui n’a pas pris une ride en presque cent ans. Un signe qui ne trompe pas…

AW

Nairobi Outrenoir, Guerlain 210 euros

Tenue de Soirée, Annick Goutal, 135 euros

Habanita, Molinard, de 76 à 94 euros

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs