30 juin 2014
A 3,50 euros, on n’hésite pas!

rubon379

Les exploitants de cinéma ne sont pas fous; c’est quand il fait beau qu’ils “bradent” les entrées. Mais bon, si vous faites les soldes d’été pour acheter des vêtements que vous allez porter exactement trois mois dans l’année-et encore ce n’est pas sûr sous nos latitudes à la météo si médiocre- vous pourrez aisément profiter malgré le soleil de places de cinéma à un tiers de leur prix pour aller voir les derniers films sortis avant ce mercredi. A ce prix-là, on en a forcement pour son argent? Pas sûr, si l’on considère que le temps coûte cher… Voilà donc nos conseils sachant que le film que nous considérons comme la comédie la plus navrante de l’année-Sous les jupes des filles cartonne pourtant en salle. Les goûts et les couleurs…Autant dire qu’Isabelle Huppert a été plus inspirée que l’autre Isabelle (Adjani) en choisissant Marc Fitoussi qui lui offre un très joli rôle dans La ritournelle, tout en nuances, avec des vaches aussi élégantes qu’elle et son couple avec Jean-Pierre Daroussin. Autre pilier du cinéma français, Catherine Deneuve confirme combien elle sait choisir désormais ses rôles: elle est majestueuse dans le ô combien émouvant, Dans la cour de Pierre Salvadori, à voir pour tous ceux qui l’ont raté. Pascale Ferran signe également un film saisissant de poésie sur notre société moderne dans Bird People, l’occasion de “voler” au dessus de notre pauvre condition humaine. Du côté des films étrangers, Black Coal qui bénéficie d’une critique dithyrambique est à réserver à ceux qui aiment les films noir de chez noir, donnant à voir une Chine d’une violence effrayante, entre neige, laideur du paysage urbain et bain de sang- comme on se sent bien en ressortant…Pareil pour Le procès de Viviane Amsalem, qui permet de découvrir dans un huis clos terrifiant qu’ une femme en Israël ne peut pas divorcer sans l’accord de son mari-de quoi redonner le moral à toutes celles qui vivent une séparation difficile en France! Enfin, les documentaires étant souvent bien supérieurs à certains films, on vous recommande Résistance naturelle, éloge du “faire autrement” le vin (et le reste) avec des agriculteurs libres et fiers de l’être, par le réalisateur de Mondovino. Un régal de l’attaque en bouche jusqu’au souvenir…

AW

Articles similaires