On aboie sur...

...Sur les couvertures illustrées de roman

La Blanche. Bien sûr, tout le monde ne peut se l’offrir. On pouvait se consoler toutefois avec le beau papier vergé jaune de Grasset ou le blanc cassé de Flammarion, le liseré noir d’Albin Michel, celui rouge du Seuil. Autant de couvertures qui faisait merveille dans les bibliothèque, prête à être prise en photo par AD design ou quelque autre magazine de décoration. C’était beau et cela donnait l’air érudit…Mais patatras, avec la mode venue de Etats Unis des critiques citées sur les affiches ou les pubs, voilà celle des couvertures illustrées, avec ces derniers temps même plus la possibilité de les retirer, traitées comme des jaquettes jusqu’à présent. Ainsi chez Flammarion, FOCG est-il affublé d’un horrible fuchsia pour son dernier roman, L’Amour est éternel tant qu’il dure. Bon d’accord avec un titre pareil, il pouvait difficilement viser la NRF mais quand même, de là à se vendre comme Lauren Weinsburger…Il a tellement de factures à payer que ça?

Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs