On aboie sur...

...sur la pub misogyne de Paco Rabanne

Avis à toutes les femmes, boycottez le parfum One million de Paco Rabanne où la fille se trémousse  devant un homme en smoking qui e claque des doigts afin qu’elle se dénude-ce qu’elle fait sans rechigner…De là à considérer toutes les femmes comme des salopes soumises il n’y a qu’un pas que l’agence de pub Mademaoiselle Noï a gaiement franchi. espérons que les femmes sanctionnent ce cliché ridicule pour la fête des pères qui n’est pas à confondre avec la fête des macs!

Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs