On aboie sur...

...Le QR code sur les tombes

En ce week-end de Toussaint, il y en a qui n’ont peur de rien. Faire de l’argent sur le dos des morts, une fois payé la tombe et le cercueil, un entrepreneur a eu l’idée de commercialiser des “flash code” qui, avec l’aide d’un smart phone, permettront aux  visiteurs de savoir qui était “le mort”. En gros, on lui crée un album de photos avec anecdotes et autres détails-son plat préféré?- pour 250 euros. Mais pour lui envoyer un mail, ça risque d’être plus compliqué…

Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs