On aboie sur...

...le capitaine du Costa Concordia

Il a, après une grossière erreur de navigation,  été dans les premiers à quitter le navire…et répondait tranquillement depuis les berges aux journalistes pendant que les 4000 passagers étaient évacués. Quant aux femmes et aux enfants d’abord, beaucoup d’hommes se sont jetés sans foi ni loi dans les canaux de sauvetage. Le monstre fait craindre une  pollution. La croisière ne s’amuse plus…

Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs