On aboie sur...

...L’affaire Iacub/ Dsk

La presse magazine cherche à vendre, les maisons d’édition aussi. Avec 20 000 euros d’à-valoir pour l’essayiste Marcella Iacub, voilà un livre qui fait le buzz pour le Nouvel Obs et Stock qui a mis en place 40 000 exemplaires d’un livre dans lequel on peut lire : ” Ce qu’il y a de créatif, d’artistique chez Dominique Strauss-Kahn, de beau, appartient au cochon et non pas à l’homme. L’homme est affreux, le cochon est merveilleux même s’il est un cochon. C’est un artiste des égouts, un poète de l’abjection et de la saleté”. De la grande littérature pour un homme qui n’a juste jamais été soigné pour sa maladie qui n’en fait pas un cochon mais juste un patient.  Quant à Laurent Joffrin, il ne sort vraiment pas grandi de cette affaire. “Tout journaliste cherche à se faire lire”, pas sûr que sur un sujet pareil, cela soit très valorisant pour notre métier et le lecteur.