On aboie sur...

...BFM TV

La chaine d’info continu qui se targue d’être la première en audience,  ne cesse dans son flot d’images et de commentaires de multiplier des erreurs. Olivier Mazerolle qui devrait depuis longtemps être à la retraite, a défendu sèchement à Médias le Magazine sur France 5 ses jeunes journalistes plus qu’approximatifs-il faut dire que leurs salaires sont dignes d’OS de l’info- qui sur l’affaire Merah  ont montré leurs limites en annonçant sa capture. Et ce mardi, encore, on pouvait lire sur le déroulant que l’ex maire de Vence, Christian Iacono, accusé de pédophilie,  allait être libéré, puis sur le suivant qu’il était condamné à 9 ans de prison…De quoi rebaptiser BFM TV,  chaine d’ infos contradictoires…

et donc le mail envoyé par Monsieur Mazerolle, 70 ans cette année…

A l’attention de Laetitia Monsacre

 Bonjour,

Ulysse Gosset m’a donné votre mail pour que je puisse vous adresser ma réponse à votre article : « On aboie sur BFM »…
 Je vous demande de le publier en droit de réponse.

Cordialement

“Contrairement à ce qui écrit, je n’ai pas défendu « mes » jeunes journalistes. Je ne suis pas le chef d’un troupeau, ni même le directeur de la Rédaction de BFMTV. En revanche, j’ai été heureux de prendre position en faveur d’ un collègue qui a certes commis une erreur, mais de bonne foi, après vérification auprès de sources qui s’étaient révélées fiables jusqu’alors.  Cette erreur, qui nous mortifie, a été affichée à l’antenne pendant quelques courtes minutes sur plus de 30 heures de direct. Nous l’avons assumée et nous nous en sommes excusés. Quant à l’heure de la retraite, que l’on se rassure, elle viendra pour moi tout comme pour l’auteur de ce billet, évidemment anonyme, conformément à la méthode suivie par les lâches qui aiment semer des boules puantes sur leur passage.”

Olivier Mazerolle

Etant unique responsable du site, je pensais de fait endosser la signature de ce qui y publié; il faut croire que cela n’est pas évident. Donc Monsieur Mazerolle, c’est bien moi qui ai écrit ce “on aboie”, comme tous les autres… Bien à vous