14 novembre 2014
Happy Birthday?

evolution-ecran-television-ordinateur-homme.jog_

30 ans pour Canal+, 20 ans pour France 5. Ce mois de novembre est aux anniversaires dans le PAF avec forcément, flash back et bilans. Pour ceux qui s’en souviennent, Canal a commencé à émettre sur fond noir, avec pour seul décor un canapé sur lequel était assis Michel Denisot, déjà avec son air de cocker triste. La chaîne est désormais devenu une énorme machine présidée par un costume gris, Bertrand Meheut, pas franchement dans cet “esprit Canal” qui fit d’elle un repaire de déjantés qui semblaient ne pas boire que du jus d’orange. Immeuble sur la Seine ressemblant à son voisin qui abrite TF1 (et donnant sur un cimetière…), ça rigole plus dès le portique de sécurité passé, avec des open space qui n’ont rien à envier à ceux d’une multinationale. A l’antenne, on tente de donner encore le change avec des chroniqueurs passés par les fourches caudines de Christelle Graillot, en charge de découvrir les nouveaux talents qui ont quelques minutes à l’antenne pour faire rire et dégagent aussi rapidement si “ça ne le fait pas” comme la Miss météo de cette rentrée dont on a déjà oublié le nom. “Un accident industriel” comme on dirait à quelques mètres de là…Quant à Alain de Greef, Pierre Lescure et Michel Denisot, l’équipe des débuts, ils ont carrément boycotté la grande soirée organisée pour l’occasion.

Quasiment en face, mais rive gauche, à l’écart du navire amiral de France Télévisions, et à quelques mètres d’Arte, France 5 cultive quant elle depuis 20 ans une ligne claire: cultiver son public en douceur. Les magazines prennent le temps de s’installer, les collections offrent des DVD à revoir toujours avec le même bonheur- Empreintes, les Carnets de route de François Busnel, et chaque année, dans une grille ronronnante, on tente un coup comme cette quotidienne chaque midi qui a su s’installer avec un peps et une bonne humeur parfaitement adaptée à l’horaire. A la clé, des succès d’audience pour les magazines tandis que les documentaires diffusés -320 heures sur une année-sont régulièrement récompensés. Voilà de quoi confirmer que l’animateur peut être au service de son émission et pas le contraire et que 20 ans n’est pas forcément l’âge bête…

LM

 

 

 

 

 

 

Articles similaires