27 avril 2017
Dalida à travers ses robes

 

La taille était fine, le goût très sur. Balmain puis Saint Laurent, Azzaro, Maud Frizon pour les chaussures, le Musée Galliera rend hommage à cette bête de scène que fut Dalida, de son vrai nom Iolanda, sacrée Miss Egypte avant de devenir avec Bambino la star du music hall, si belle, si fragile. Robert Carsen a imaginé pour ses robes des grand disques qui tournent sur une moquette pailletée.“La garde robe d’une femme est un journal intime” écrit Orlando, son cher frère, forcement présent en ce matin de vernissage. Dalida rejoint ainsi la comtesse de Greffulhe, Anna Gould, Joséphine de Beauharnais, Marie-Antoinette ou encore la princesse Murat dans cet hôtel particulier du XVIème arrondissement dédié à la mode. Une cape de meneuse de revue en plumes rose inspirée par Mistinguett, un body en velours noir, la voilà devant le visiteur, avec ses tenues de scène comme de jour, éternellement vivante, tandis que des écrans la montre danser et chanter. Une autre époque…

AW

Dalida, au Palais Galliera jusqu’au 13 août 2017

Orlando fidèle au poste…

Articles similaires