25 février 2014
Alexandra à la ferme

article_photo_1235215251168-2-0

Ferez-vous partie des 700 000 visiteurs attendus pour la plus grande ferme du monde? Pour tous ceux qui n’iront pas au Salon de l’agriculture-13 euros l’entrée et bain de foule assuré jusqu’au 2 mars- n’hésitez pas, allez une fois n’est pas coutume sur …France 4. Et voir la rediffusion de l’émission Off,  Secrets et Coulisses, réalisée l’an dernier par Alexandra Alévêque. Autant dire que le reportage est d’une richesse, d’une humanité et d’une intelligence revigorante. On écoute, on explique et on commente ici avec un rare bonheur tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce grand barnum, à la réserve près de ne surtout pas polémiquer sur les taureaux obèses- une tonne 800 pour le plus gros-gavés pour gagner en poids et autres petits arrangements avec la nature afin de remporter les concours. Le salon n’évite ainsi pas les manifs-contre les mangeurs de viande “sanguinaires” ou l’élevage industriel avec des fermes “usine à viande”, de vrais problèmes ici totalement évacués. Alexandra Alévêque n’est en effet pas là pour gâcher la fête et ne prétend pas à être Benoit Duquesne ou Elise Lucet.

Entre colique et visite présidentielle

Reste qu’on regarde avec plaisir ce 52 minutes  au rythme enlevé associant convois des taureaux par semi remorques que l’on suit même sur l’autoroute, visite officielle de François Hollande-avec catastrophe, un petit déjeuner réunissant tous les acteurs du secteur à base de” gouda importé, chèvre plâtreux et cochonnaille sous vide”-sic,  les tendeurs des cages des poules qui ont disparu, une vache qui a la colique ou un éleveur de lapins géants dont le champion est recalé car il lui manque une testicule (et qui risque donc, le pauvre,  de finir en pâté…); les caméras sont partout, sur le salon mais également dans les fermes pour montrer la préparation, le stress à l’attente des résultats et la vie de famille. On y devine alors la difficulté du métier-lever aux aurores, première traite et organisation au taquet pour les 4 500 animaux qui sont lavés tous les matins, séchés au sèche cheveux, astiqués et contrôlés. Le commentaire se fait complice, jamais niais et offre une vue non sans humour et d’une exhaustivité rare sur la Porte de Versailles mais aussi l’autre salon à Villepinte où les machines agricoles sont exposées; l’occasion de faire son shopping en moissonneuse-batteuses, épandeuses entre agriculteurs-sans cravates et commerciaux- avec cravates-un marché qui représente plus de 5 milliards d’euros loin des “touristes” de Paris. Voilà une belle tranche de vie à savourer sans bouger de de son canapé. Royal…

AW

Off, Secrets et coulisses à revoir en replay sur France 4

Articles similaires