4 octobre 2013
Amélie Nothomb/ Reservé aux fans

Elle est bien jolie Amélie sur cette couverture. Voilà en plus une écrivaine qui a une régularité dans la qualité d’écriture et une générosité avec ses lecteurs qui force l’admiration. Son dernier livre -le 22ème-  tourne malheureusement à l’explication de texte de son très bel Empreinte diffusé par France 5 il y a tout juste un an (voir article) qui lui fit redécouvrir son Japon natal-elle en partit à l’âge de 5 ans. Pour qui a vu le documentaire, tout y était en effet suggéré, les non-dits bien plus parlants que les commentaires que l’écrivain livre dans ce carnet de voyage, cette comptabilité des souvenirs et des émotions qui fait regretter que pour ce rendez-vous devenu un rituel à chaque rentrée avec ses nombreux lecteurs, Mademoiselle Nothomb ne livre pas encore un de ces romans dont ils raffolent. Ce récit autobiographique, encensé une fois encore par la critique, en satisfera quand même beaucoup avec cette idée que quand on aime, on est toujours moins regardant… Et que cela se lit vite.

AW

Articles similaires



Il y a 120 ans, en janvier 1898, Zola écrivait son "J'accuse". Journalistes, avocats, universitaires, écrivains, nous sommes les Stylos Noirs, rdv sur Twitter et Facebook @Stylosnoirs